Knowledge #1 La fabrication de la Bière (avec un grand B)

Bonjour à tous !

On change un peu des tests habituels pour parler sérieux. Enfin façon de parler, mais en tout cas on espère qu’après ces quelques lignes vous serez un peu plus culturationné.

Aujourd’hui on vous donne le moyen de vous la péter un peu en soirée bière à la main. Par ce que c’est bien beau de boire de la bière encore faut il savoir de un, l’apprécier; et de deux, savoir comment c’est foutu. Donc pas le temps de niaiser et allons-y Marcel !

*Générique de C’est pas sorcier*

POINT IMPORTANT: on parlera ici de bière artisanale, au niveau industriel certaines étapes sont rajoutées et d’autres inclues dans d’autres #bièreception.

Les ingrédients

Pour faire une bonne binch il nous faut :

  • De l’eau (c’est de là que vient son secret de breuvage si désaltérant)
  • Des céréales : malt, orge, blé… tant qu’il y a un peu d’amidon et que tu peux en manger au petit-déjeuner ça passe (presque)
  • Le houblon : ça va permettre de donner l’amertume et le goût que l’on aime tant dans la bière, et pour info sa ressemble à ça:
houblon.jpg

Non ce n’est pas des têtes de weed

  • De la levure : qui a pour but d’activer la fermentation et donc de faire de l’alcool
  • Et une pincée de sucre : permettant la réactivation des levures une fois la bière mis en bouteille et de faire le gaz (les bubulles et la moumousse)

Le maltage

Ici le but sera d’accélérer le processus de développement de l’orge et/ou du malt pour que les céréales créent certains enzymes qui feront le goût de la bière mais aussi sa couleur.

Concrètement, on humidifie les céréales pour qu’elles germent et on stoppe le processus en séchant le grain rapidement grâce à de l’air chaud (la torréfaction).

La cuisson ou le brassage

On rentre dans le vif du sujet, c’est là que la cuisine de laborantin commence.

Les grains séchés vont être cuits pendant un bon moment afin de libérer puis de cuire les enzymes. Après cette étape on va séparer le jus (qu’on appelle moult) et le malt. Puis c’est partie pour refaire chauffer le tout à différentes températures pour transformer les enzymes en sucre. On rajoutera à différentes étapes le houblon pour donner une première fois le goût de la bière qu’on aime tant puis de l’amertume. C’est à ce moment que l’on peut également rajouter des épices ou un peu tout ce que vous voulez pour donner un arrière-goût et du caractère à la bière.

La fermentation et la garde

Une fois que tout ça a refroidi après cuissons, les levures sont rajoutées pour changer le sucre en éther, et en gaz, autrement dit en alcool. Il n’y a pas de temps particulier, cela dépend de chaque brasseur qui souhaite une teneur plus ou moins forte en alcool.

12242308_10208218603005475_1886547430_n.jpg

La fermentation  maison se fait dans cette grosse jarre aussi appelée dame Jeanne (à ne pas confondre avec Marie-Jeanne), c’est là que la bière va se faire. L’opacité du liquide est due à la présence des levures et autres dépôts. A ce stade la bière est sans gaz et sans alcool,  mais a déjà le goût et l’odeur finales.

La mise en bouteille

Au bout d’un certain temps de fermentation, le liquide est filtré puis mis en bouteille. Lors de cette mise en bouteille, certains brasseurs rajoutent un sirop de sucre permettant de réactiver les levures ce qui a pour objectif de gazéifier le mélange et de rajouter du goût à notre élixir. On fait reposer le tout encore un peu (la bière, ça se mérite, il faut être patient !).

Après tous ces efforts, ça y est c’est prêt ! C’est guinguette, il n’y a plus qu’à ouvrir la bouteille et apprécier votre bière en terrasse ! OKLM comme disent certains (on est pas la pour juger…).

Pour les chimistes en herbe on trouve sur internet des kits pour pouvoir brasser sa propre bière. J’ai testé et c’est plutôt sympa, la bière n’est pas mauvaise et en principe c’est plutôt bien expliqué. On m’a offert le kit sur BREW AND BEER, le matos est de bonne qualité et on a la possibilité de choisir différentes céréales pour différentes bières !

Ont espère que cet article vous a plu et qu’on vous aura appris 2, 3 trucs ! N’hésitez pas à nous faire part de votre avis dans les commentaires !

Stay Chill !

Par Pierrick, Quentin approved.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s