Test de bière #8 La Bishops Finger

Salut les poulets,

Bon, vous commencez à savoir à quoi vous attendre quand vous nous lisez, mais là on vous piège ! Pour l’instant, on vous a fait découvrir des bières belges et françaises (principalement) mais aussi allemandes, et on  vous a mis en garde contre les brunes polonaises ! Donc vous devez vous dire qu’on ne jure que par nos bières ou celles de nos voisins frontaliers du Nord-Est. Et bien non, ladies and gentlemen, je vous prie d’accueillir, une bière anglaise ! Et pas n’importe laquelle, la Bishops Finger, une bière rousse issue de la plus vieille brasserie anglaise : Sheperd Neame, en activité depuis 1698.  Bref, elle a de l’histoire derrière elle et si elle est toujours là après plusieurs siècles, c’est bien qu’elle doit le mériter. 

bishop2b25c325a9tiquette

Un petit tour sur le site plus tard, on apprend que son type précis est une Kentish Strong Ale, puisqu’elle est brassée dans le Kent (à Faversham ce qui n’a que peu d’intérêt à savoir puisque 95% des personnes lisant ces lignes ne sauront même pas placer le Kent sur une carte, moi le premier !) et que c’est une bière de fermentation haute. En fait cette appellation est protégée géographiquement, ce qui garantie sa provenance. Mais surtout, son nom Bishops Finger (signifiant doigt de l’évêque) vient des panneaux en forme de doigt pointant le chemin vers la tombe de Thomas Becket à Canterbury pour les pèlerins. Sur l’étiquette principale de la bouteille vous voyez ce panneau au-dessus du nom. C’était la minute culture !

Sur ce, passons aux choses sérieuses : la dégustation !

pr25c325a9sentation

1

Bishops Finger

1

Résumé

  • Nationalité : Anglaise
  • Type : Rousse
  • Particularité : Provient de la plus vieille brasserie anglaise (1698)
  • Goût : Amer et grillé
  • Arrière-goût : Whisky (léger) et tonneau en bois
  • Aspect de la mousse : Blanche, assez peu dense et qui s’efface vite
  • Taux d’alcool : 5,40%
  • Rapport qualité/prix (/5) : 4
bishop2bfingers2bcouleur

Vous connaissez ma bière ? Elle est belle hein ?

1

L’avis Chill Bromance

C’est une belle bière rousse, qui a le goût caractéristique d’une rousse, maltée et assez amère. Comme ça, à première vue (ou plutôt première gorgée, soyons un peu tatillon) , elle est bonne mais pas exceptionnelle. Elle se laisse boire, bien sûr, mais elle n’est pas transcendante.

L’entame est très amère, mais la bonne amertume qu’on attend quand on boit une bière. On le sait, on s’y attend, on l’espère, c’est pas de l’eau m’voyez. La mousse est bien blanche, assez peu dense et donc elle s’en va vite.

Passons aux choses sérieuses, passé la première gorgée toujours floue, les arômes se dévoilent mieux sur les suivantes. Pour l’avoir goûté fraîche et à température ambiante, je ne peux que vous conseiller de la boire à température ambiante si vous cherchez à déceler tous ses arômes, fraîche si vous la souhaitez désaltérante. Continuons donc avec celle à température ambiante.

Son odeur n’est pas franchement appétissante, elle ne met pas vraiment dans de bonnes conditions pour la dégustation. C’est un feeling général, je ne saurais pas dire pourquoi, vous connaissez mon nez, mais elle donne pas franchement envie. Son amertume perdure en bouche, une amertume maltée. Vient ensuite un arrière-goût discret (en particulier quand elle est froide)  de whisky, accompagné d’une touche, comme un léger ajout au goût initial,  de tonneau en bois. Elle rappelle donc la fameuse Adelscott qui tient son goût particulier de son vieillissement en tonneau à whisky, et c’est cool, mais elle ne l’égale pas. Elle laisse un goût en bouche (assez léger) grillé, mais le grillé d’une cacahuète par exemple.

Pourquoi elle ne vaut pas une Adelscott me demandez-vous ? Pour une raison simple, un phénomène étrange se produit en la buvant : elle est très désaltérante quand on la boit (à n’importe quelle température), je veux dire pendant qu’on la boit. Son amertume tout en longueur, et qui persiste, laisse une sensation qui fait claquer la langue sur le palais, une sensation de pâteuse. Cette sensation donne envie de boire une autre boisson rafraîchissante derrière, c’est le genre de bière pas très légère qu’on vous recommande pas pour l’été ! Elle est un peu à l’opposée d’une Radler.

Petite note pour finir, en étant à jeun et sans cacahuètes ou autres chips à portée de main, même si elle fait que 5.4%, le demi litre se fait un peu sentir !

1

NOTE : 5,75 /10

Bonne dégustation et surtout, restez Chill !

Par Quentin, Pierrick approved !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

3 réflexions sur “Test de bière #8 La Bishops Finger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s