Knowledge #5.1 Les types de bières

Salut !

Aujourd’hui, nous attaquons un sujet pour le moins sensible. Les différents types de bières… Vaste sujet au combien houleux (et houblonneux). Il existe des MILLIONS de bières ! Et vous savez ce que ça fait déjà un million ? (Larmina) Du coup, des mecs ont décidé de se prendre pour Darwin ou encore Mendeleiev et de tout ranger dans des catégories bien distinctes… Mais c’est quoi ces gens qui décident de mettre de pauvres et innocentes bières dans des cases. C’est pas très Charlie tout ça… Mais au moins on s’y retrouve. Par contre, il reste une question ô combien complexe : Comment les classer ? Enfin,surtout, selon quels critères ? Selon Wikipédia (cherche pas, nos sources sont d’une fiabilité avérée) la classification la plus reconnue est celle anglo-saxonne. Classification faite par des canadiens et des américains. Autant vous dire que vu leur goût de chiotte niveau bière, je ne leur fais pas spécialement confiance. Du coup, on a décidé de faire ici nos propres classifications. Je parle de classifications au pluriel car comme nous l’avons évoqué il y a beaucoup de critères et il est difficile de vraiment pouvoir toutes les caser selon des critères menant à des familles homogènes.

On va commencer soft (comme les bières américaine du coup haha), une classifiation par couleurs. Pour des débutants en bières c’est le plus simple et le plus clair. Demandez à un mec (ou une fille d’ailleurs) ce qu’est une bière triple à haute fermentation avec gazéification en bouteille… La personne va vite commencer à convulser. Donc on attaque simple et dans de prochains articles, on étoffera tout ça. Progressif on vous dit. A la chill quoi !

Beer-Pantone-Colors-9.jpg

Alors avant de vraiment faire une liste exhaustive une question pas si bête que ça se pose. Comment des bières peuvent elles avoir différentes couleurs? Après tout c’est vrai, la bière c’est uniquement de l’eau, du malt et du houblon à la base. Donc, il se passe quoi pour avoir  un liquide allant du jaune pisseux comme la Miller  au brun ténébreux de la Guinness ? En fait, ça vient du type de malt mais surtout du touraillage. Le touraillage c’est l’étape de séchage du malt. Une sorte de torréfaction si vous voulez.  Le but ici est de faire sécher le malt grâce à de l’air chaud. Suivant la température de l’air soufflé et le temps de séchage vous allez avoir différentes nuances et des reflets particuliers. Tout un art !

Maintenant que vous en savez un peu plus, rentrons dans le vif du sujet. On considère généralement qu’il y a quatre couleurs principales de bière. Bien sur,  on ne compte pas les nuances. Si vous voulez vous faire autant chier, achetez-vous un Pantone et débrouillez-vous. Nous on resteras mainstream.

La blonde

La plus connue si je puis dire. Pour la plèbe, quand vous dites bière, les gens imaginesnt tout de suite un liquide jaune avec des bulles et une mousse blanche. Doit-on leur en vouloir ? Non. Bien que pas forcément la couleur la plus appréciée des connaisseurs, elle est à coup sur la plus répandue. C’est aussi à mon sens la couleur où il y a le plus d’écart dans les bières. Celle aussi où l’on retrouve le plus large éventail de saveurs. Saveurs qui sont plus facilement repérables d’ailleurs.

Puis il faut reconnaître que toutes le blondes ne sont pas fades. Certaines vous laisse de bonnes surprises… C’est comme Dark Vador, au début on ne l’aime pas, on le critique, mais on sait qu’il y a du bon en lui !

giphy.gif

On vénère : La Duvel, la Brin de folie, La Tennent’s

On crache sur : La Miller, La 33, la Despé

La rousse

GINGERS HAVE SOUL ! En tout cas dans la bière c’est vrai. Du caractère et de la fraicheur. Voilà ce qui résume bien la rousse. Elle est toujours faite avec du malt blond, mais plus séché qu’avec la précédente. Certains l’appellent biere ambrée. Mais là c’est franchement jouer sur les mots. Enfin pas vraiment, mais ici on vulgarise pas mal. La rousse vient de nos chers compatriotes iralndais. Ont-ils fait la bière de cette couleur en honneur à leurs cheveux de feu ? Nous ne le saurons jamais. Ce qui est certain par contre, c’est qu’ils savent y faire en ce qui concerne : le rugby, la bière, le mouton et la patate. Personnellement je demande pas plus dans la vie. A part peut-être de la charcuterie !

Les bières rousses se caractérisent par des notes légères, sucrées et même végétales. Elle se veulent douces et faciles à boire. La parfaite bière de pub à mon sens.

On vénère : La Killkeny (mais genre on la kiffe puissance 1000), la O’haras

On crache sur : A ce jour on n’a pas encore trouvé de bière rousse qu’on déteste, elles sont au pire des cas tolérées (oui comme Moktar).

La Brune

Ou Stout, pour les anglophones. La bière des ténèbres, celle du mal. Et oui, les brunes sont des bières relativement fortes, avec des saveurs toujours très prononcées. Truc de bonhomme quoi ! Le plus souvent ces bières révèlent des notes de café, de chocolat ou encore de caramel. Pour équilibrer la puissance des premiers arômes, les brasseurs aiment donner plus de volupté avec des notes de fruits, comme la mûre ou la prune par exemple. Souvent accompagnée d’une mousse très épaisse voir crémeuse, c’est une bière qui ne se laisse pas boire facilement. Pour les novices en bière elle n’est pas forcément appréciable.

On vénère : la Guinness (évidemment), la Celebrator, la Petrus Brune

On crache sur : la Pelfort Brune, la Brewdog

guinness-rainbow_o_2197029.jpg

La blanche

L’opposée de la brune du coup, vous vous en serez doutés… Personnellement, je la rangerais bien dans les blondes mais le monde n’est pas fait ainsi. Très légère en bouche avec pas mal de gaz, la blanche se boit bien fraîche. Elle propose un goût dans lequel on retrouve des notes d’agrumes. Pas étonnant que dans un bar on vous serve une Hoegaarden avec une rondelle de citron. A ce rythme là, autant boire un Spritz ou du Mister Cocktail.

giphy.gif

On aime (par ce que tout n’est pas mauvais non plus) : La Cuvée des Trolls, la ParFaite Weissbier

On crache sur : La Hoegaarden (meme le nom est chiant), la Edelweiss

Ayé ! On a fait le tour. Enfin pas vraiment, mais ça permet d’y voir un peu plus clair. La prochaine fois, on rentrera un peu plus dans le game… La suite a prochaine épisode !

Stay Chill !

Par Pierrick, Quentin et Julien approved !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s