La Brasserie Pietra, les bières qui sentent bon le maquis et les châtaignes

Salut les amis,

Au programme d’aujourd’hui, visite de la première brasserie de Corse : la fameuse Pietra. C’est dans celle-ci que sont brassées les Pietra (c’est incroyable toute cette perspicacité), les Colomba et les Serena. Vous les connaissez sans doute, même sur le continent. Notamment la Pietra, l’ambrée à la farine de châtaignes, et la Colomba, la blanche infusée aux herbes du maquis.

Une vraie plongée en territoire Corse.
Mois d’août, 10h du matin et déjà 26 degrés. Le lieu ne paye pas de mine. Nous sommes au Sud de Bastia, au fond d’une zone commerciale, juste en face du stade du FC Bastia, qui évolue désormais loin de la Ligue 1… Seul un petit panneau indique « Brasserie Pietra », au fond d’une impasse. Le lieu n’est pas le plus touristique, quoique juste à côté des belles plages de l’Amarana, mais l’usine est impressionnante car automatisée en grande partie !

Au fond de l’impasse, on repère déjà l’usine aux fortes odeurs de malt.  Et on est accueilli par un beau Tube, pour les plus jeunes, c’est la camionnette Citröen d’antan, qui est en couverture de cet article.

Premier step, glamour à point, l’idéal pour une visite en amoureux : les sur-chaussures d’hygiène. Miam. Ca pourrait être du Versace tellement qu’on a la classe !


Après, on entre dans le vif du sujet où l’on verra les différentes étapes de production et d’embouteillage.

Les quatre cuves de brassage permettent d’aboutir au moût après incorporation du malt de blé, de farine de châtaigne pour les Pietra – je dis « les » car il existe l’ambrée, classique et la Bionda -, et de l’infusion d’herbes du maquis pour les Colomba. On fait chauffer ce beau mélange puis on laisse reposer, au total un brassin prend huit heures à passer des produits bruts au moût.


Le moût est ensuite dirigé vers le cuves de fermentation où, en trois semaines, il va devenir bière ! Des levures, élevées dans le laboratoire de l’usine, sont incorporées afin de fermenter le moût. Une semaine à six degrés puis deux semaines à zéro degré, dans l’un des vingt-deux fermenteurs que compte l’usine. Ils sont refroidis par une double paroi alimentée en eau, ce qui permet de les laisser à la température désirée. Enfin, le mélange fermenté est filtré, avec notamment des filtres au calcaire.


Puis la bière part dans un tuyau vers la partie embouteillage de l’usine pour les bouteilles en verre ou les fûts de 30 litres (pour les restaus ou bars) ou dans l’usine Coca-Cola adjacente pour les canettes. Il y a un accord entre les deux usines puisque cela permet de rentabiliser les machines chez Coca et d’éviter à Pietra d’envoyer des citernes de bière sur le continent (comme auparavant), qui une fois transformées en canettes étaient renvoyées à l’usine avant d’être distribuées. Amortissement d’un côté gain de temps, économie et geste écolo de l’autre, l’arrangement a vite été trouvé !

Les embouteillages qui se font sur place, ceux des bouteilles et des fûts, sont impressionnants puisque les chaînes sont automatisées.
En ce qui concerne les bouteilles, elles arrivent d’une côté de la chaîne par palette, puis sont disposées sur le tapis. Mises en rang et lavées, elles sont remplies et embouteillées. Ensuite, elles sont conditionnées par carton puis par palette.


La chaîne automatisée permet de sortir 10.000 bouteilles par heure, et ça fait des heureux à travers le monde, nous les premiers !


Pour ce qui est des fûts, le procédé est plus simple : ils arrivent sur le tapis, sont nettoyés puis remplis, tête en bas afin de garantir une meilleure pression, puis disposés sur palette, après le tapis.


Cette chaîne permet de sortir 100 fûts à l’heure, à raison de 30 litres par fûts, ça nous fait 3.000 litres de bonne bibine qu’on s’empressera de descendre !


Si vous voulez faire cette visite, sachez qu’elle est gratuite, et qu’un petit magasin vous attend, histoire de ne pas repartir les mains vides après la visite. Vous trouverez toutes les bières faites par la brasserie Pietra ainsi que des objets dérivés j: notamment T-shirt et parasol, histoire d’avoir le style sur la plage !

L’usine se situe donc : Route de l’Etang, 20600, Furiani

Si vous aimez la bière et que vous faites un tour en Corse, c’est un passage obligé !

J’espère que ce type d’article vous aura plu, et qu’on vous aura donné envie de déguster de la Pietra ! Les tests de leurs différentes bières arrivent rapidement !

N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook et Twitter, pour être certains de ne rien louper de nos prochaines escapades houblonées !
Stay Chill !
Par Quentin, Pierrick et Julien approved.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s